AUVER63

09 décembre 2016

Ce soir, 09 12 2016, coucher de soleil au Cheix sur Morge...................

PC090066

PC090071

PC090068

PC090073

PC090075

PC090074

Posté par issoire63 à 17:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Amazing Grace..............

 

Six homme commencent à chanter dans une église vide - la chanson nous donne la chair de poule

Écoutez cette magnifique chanson a cappella que nous avons trouvée pour vous! Aucun instrument, juste de superbes voix. Cette chanson s'intitule " Amazing Grace " et est interprétée par Peter Hollens avec le groupe a cappella Home Free. La chanson " Amazing Grace " date de plusieurs siècles.

http://incroyable.co

 

Posté par issoire63 à 12:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 décembre 2016

En Thaïlande...........................

Pluies torrentielles à Koh Samui Création : 6 décembre 2016 Depuis cinq jours, de très fortes pluies s'abattent sur l'île de Koh Samui, ainsi que sur tout le Sud de la Thaïlande, entrainant des inondations et des dégâts sur l'île. La période de l'année, de la mi-octobre jusqu'en décembre, correspond à la saison des pluies (mousson), qui est plus ou moins active selon les années. Cette année l'île a été jusqu'alors épargnée, mais depuis la nuit de jeudi à vendredi dernier, des pluies torrentielles ne cessent de tomber, hormis une accalmie dimanche dernier. Lundi dernier, les îles de Koh Samui et de Koh Phangan ainsi que plusieurs provinces du Sud ont été déclarées zones sinistrées. Surat Thani est l'une des provinces les plus touchées de la région. Koh Samui n'est pas épargné, puisque de nombreuses inondations perturbent le trafic routier en différents endroits de l'île, particulièrement devant le Big C sur la route principale, à l'entrée du Fischerman Village de Bophut et à Chaweng où des quartiers sont parfois inaccessibles comme au Talat Dao, Laem Din ou au devant le Boxing Stadium. D'autres zones de l'île sont également partiellement inondées, mais bien souvent ce sont les zones urbanisées qui sont les plus touchées par les inondations. Ces pluies diluviennes engendrent de nombreux dégâts, puisque des maisons et commerces sont sinistrées par l'eau et la boue et des poteaux électriques sont tombés provoquant des coupures électriques momentanées en divers endroits de l'île. Pour les jours à venir la situation météorologique devrait s'améliorer avec des journées d'alternances pluies et éclaircies..

15268052_749124141905116_8055571207539176786_n

15326597_749124235238440_8681131045357124765_n

15337469_749124158571781_3767492672593431518_n

15338839_749124341905096_3485784324640506558_n

15349753_749124278571769_5401106987379983120_n

15355643_749124318571765_4879635130396461269_n

15380518_10207225942759191_3464301868326240776_n

15380702_749124211905109_4936411769739979817_n

15390715_749124125238451_2808876682863349164_n

15400401_749124195238444_6371212969161110958_n

15400508_749124378571759_1268101492672450814_n

15380856_10207225944079224_5948551460649861325_n

Posté par issoire63 à 20:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]

06 décembre 2016

Suite de la place de jaude....................

WP_20161204_015

WP_20161204_028

WP_20161204_029

WP_20161204_030

WP_20161204_031

WP_20161204_032

WP_20161204_033

WP_20161204_034

Et voilà ce qu'elle vu, la (petite vue de Clerment), et puis le Puy de Dôme.............................................

WP_20161204_036

WP_20161204_037

WP_20161204_039

Nous sommes allée boire un chocolat.............................................

WP_20161204_052On à pris le traw mais rien ne nous empêchez de prendre une dernière photo....................................................

Posté par issoire63 à 20:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 décembre 2016

Dimanche, Clermont-Ferrand c'est la fête......................

PC040028

PC040008

PC040020

PC040021Ma fille et ma petite fille...

PC040029

PC040030

PC040033Le jet d'eau place de jaude.....

PC040034

PC040035

PC040037

PC040042Avez beaucoup d'enfants.....................................

PC040044

PC040045Manon..................................................

PC040049C'était une journée ensoleillée, avez du monde.......................................

PC040050

PC040048

PC040060Le théâtre à revertu ses couleurs de Noël.........................................................

PC040024Manon et Mamy.....................................................

PC040059Jules César.....................................................

PC040025Ma fille et Mamy..................................................

Une très bonne après-midi..........................................................

La suite demain.

Posté par issoire63 à 19:09 - Commentaires [8] - Permalien [#]

Clermont-Ferrand au Moyen Age ...................

Le Moyen Âge Clermont connaît après la disparition de l'Empire romain une période sombre, marquée par les pillages dont elle est l'objet de la part des peuples qui envahissent la Gaule et n’aurait pas été épargnée par les Vikings lors de l'affaiblissement de l'Empire carolingien. En 848, la ville prend le nom de Clairmont par référence au château fort de Clarus Mons. Clermont aurait été ravagée par les Normands du chef Hasting en 86258. L'évêque Sigon entreprend sa reconstruction, mais elle est de nouveau ravagée en 898 ou 910 (la date n'est pas connue avec précision) : seule la tradition moderne accorde crédit à ces hypothèses, tant les sources médiévales manquent et les chroniques carolingiennes ont donné lieu à surinterprétation. L'évêque Étienne II fait bâtir une cathédrale romane ; du moins la consacre-t-il à une date indéterminée mais que la tradition locale place en 946 à l'emplacement de la cathédrale actuelle. Elle sera détruite lors de la construction de la cathédrale gothique actuelle. En 1095, lors du concile de Clermont, le pape Urbain II prêche la première croisade. Aucune des chroniques relatives à la prédication et au concile ne fait état du lieu où il s'est réuni. Les différentes hypothèses (cathédrale romane, église Notre-Dame-du-Port, place de Jaude) ne sont pas autrement fondées. En 1120, pour contrecarrer le pouvoir des évêques, les comtes d'Auvergne fondent à proximité de la ville épiscopale la cité de Montferrand selon un plan orthogonal qui n'est pas sans rappeler celui, ultérieur, des bastides du Sud-Ouest, ces villes nouvelles du Midi. Pendant tout le Moyen Âge et jusqu'à l'époque moderne, Clermont et l'actuel quartier de Montferrand sont deux villes distinctes : Clermont est la cité épiscopale, Montferrand, la ville comtale. En 1202, le comte Guy II abandonne à l'évêque les droits qu'il possède sur la cité de Clermont. Désormais et jusqu'au milieu du XVIe siècle, l'évêque et le chapitre cathédral sont les maîtres de la ville. Les trois juridictions sont ecclésiastiques, entre les mains de l'évêque (justice correspondant approximativement à l'actuelle partie occidentale de la commune de Clermont-Ferrand), du chapitre cathédral (justice personnelle, non territoriale, exercée par les chanoines sur le chapitre et sur leurs dépendants) et de l'abbé de Saint-Alyre (petite justice abbatiale enclavée dans celle de l'évêque). À partir de 1248 commence le chantier de la cathédrale gothique, qui se poursuit au siècle suivant. En août 1480, par ses lettres patentes, le roi Louis XI crée un consulat à Clermont59. En 1490, la ville de Clermont subit de gros dommages à cause d'un tremblement de terre. Douze tours de l'enceinte s'effondrent totalement ou partiellement ainsi qu'une tour de la basilique Notre-Dame-du-Port. La cathédrale subit également des dommages. (Une fissure sur le portail sud est toujours visible). En 1551, Clermont devient ville royale, puis en 1610, propriété inséparable de la Couronne. Henri II transforme l’administration de Clermont en échevinage le 18 octobre 1556 (quatre échevins puis trois en 1559). En 1557, Clermont reçoit le titre de Chef et ville capitale du pays d'Auvergne alors que Riom devient Chef du duché d'Auvergne et pays pour l'exercice de la justice prenant ainsi l'avantage pour les fonctions judiciaires. Cependant, la création, en 1582 à Clermont, d'un présidial de dix magistrats rétablit l'équilibre..

Posté par issoire63 à 18:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 novembre 2016

L'Ambalic....................A St Bonnet près Riom.

Historique

Alambic représenté sur un manuscrit médiéval

Le mot alambic vient de l'arabe al 'inbïq, lui-même emprunté au grec tardif ambix (= vase). L'alambic fut d'abord utilisé pour fabriquer des eaux florales, des huiles essentielles ou des médicaments, avant de permettre la production d'eaux-de-vie par distillation de jus de fruits fermentés1. Le type le plus ancien qui nous soit parvenu date de 3500 av. J.-C. et provient du site mésopotamien de Tepe Gawra au nord de l'Irak2. On trouve la plus vieille mention d'un alambic sur une tablette babylonienne en cunéiforme vers 1200 av. J.-C.3. Cette tablette mentionne également Tapputi, une parfumeuse babylonienne considérée comme la toute première chimiste4. Dans la période récente, Abu Al-Qasim (Aboulcassim) aurait décrit un alambic au xie siècleet celui-ci aurait été inventé par Jâbir ibn Hayyân (ou Geber en latin) au viiie siècle5.

Composition d'un alambic classique

Schéma d'un alambic

L'alambic est composé habituellement de quatre parties :

  • le corps ou chaudière ou cucurbite dans laquelle se trouvent les liquides à distiller, est chauffée directement sur un foyer ou sert de bain-marie ;
  • le chapiteau recouvre la chaudière et est muni d'un tube conique dans lequel les vapeurs vont s'élever ;
  • le col de cygne, tube primitivement conique et en arc de cercle (d'où le nom) puis cylindrique et rectiligne sur les appareils plus modernes, qui amène les vapeurs dans le condenseur ;
  • le serpentin ou condenseur, tube en hélice à axe vertical sur les parois duquel les vapeurs se condensent par l'effet du refroidissement dû au liquide circulant autour. Les plus anciens appareils avaient un condenseur rectiligne plus ou moins incliné.

PB270040

PB270042

PB270044

PB270045

PB270050

PB270054

PB270052

PB270056

PB270058

PB270060

PB270061

PB270062

PB270059

 

Posté par issoire63 à 16:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 novembre 2016

Etrangère........

Histoire de l'étrangère. Quelques années avant ma naissance, mon père connut une étrangère récemment arrivée dans notre village. Depuis le début, mon père fut subjugué par cette personne, si bien que nous en arrivâmes à l'inviter à demeurer chez nous. L' étrangère accepta et depuis lors elle fit partie de la famille. Moi je grandissais, je n'ai jamais demandé d'où elle venait, tout me paraissait évident. Mes parents étaient enseignants : ma maman m'apprit ce qu'était le bien et ce qu'était le mal et mon père m'apprit l'obéissance. Mais l'étrangère c'était une conteuse, une enjôleuse. Elle nous maintenait, pendant des heures, fascinés par ses histoires mystérieuses ou rigolotes. Elle avait la réponse à tout ce qui concernait la politique, l'histoire ou les sciences. Elle connaissait tout du passé, du présent, elle aurait presque pu parler du futur ! Elle fit même assister ma famille à une partie de football pour la première fois. Elle me faisait rire et elle me faisait pleurer. L'étrangère n'arrêtait jamais de parler, ça ne dérangeait pas ma Maman. Parfois maman se levait, sans prévenir, pendant que nous continuions à boire ses paroles. Je pense qu'en réalité, elle était partie à la cuisine pour avoir un peu de tranquillité (Maintenant je me demande si elle n'espérait pas avec impatience qu'elle s'en aille). Mon père avait ses convictions morales, mais l'étrangère ne semblait pas en être concernée. Les blasphèmes, les mauvaises paroles, par exemple, personne chez nous, ni voisins, ni amis, ne s'en seraient permis. Ce n'était pas le cas de l'étrangère qui se permettait tout, offusquant mon père et faisant rougir ma maman. Mon père nous avait totalement interdit l'alcool. Elle, l'étrangère, nous incitait à en boire souvent. Elle nous affirmait que les cigarettes étaient fraîches et inoffensives, et que pipes et cigares faisaient distingué. Elle parlait librement (peut-être trop) du sexe. Ses commentaires étaient évidents, suggestifs, et souvent dévergondés. Maintenant je sais que mes relations ont été grandement influencées par cette étrangère pendant mon adolescence. Nous la critiquions, elle ne faisait aucun cas de la valeur de mes parents, et malgré cela, elle était toujours là ! Cinquante ans sont passés depuis notre départ du foyer paternel. Et depuis lors beaucoup de choses ont changé : nous n'avons plus cette fascination. Il n'empêche que, si vous pouviez pénétrer chez mes parents, vous la retrouveriez quand même dans un coin, attendant que quelqu'un vienne écouter ses parlotes ou lui consacrer son temps libre. Voulez-vous connaître son nom ? Nous, nous l'appelons… Télévision ! Il faudrait que cette belle histoire soit lue par tout le monde. Attention : Maintenant, elle a un époux qui s'appelle Ordinateur Un fils qui s'appelle Portable Une fille qui s'appelle Tablette Et un neveu pire que tous : Lui c'est Smartphone ! et ils se lient tous ensemble pour nous éloigner les uns des autres !!!

Posté par issoire63 à 20:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 novembre 2016

De Jean D'ORMESSON...............................

BRAVO MONSIEUR D’’ORMESSON ! QUEL ESPRIT DANS SI PEU DE LIGNES ! CHAPEAU BAS ! > > Dire tout le mal que l'on pense de quelqu'un en faisant autant de compliments ! > Il faut s'appeler Jean d'Ormesson pour avoir ce talent !!! > > > Si tu savais Najat, comme on était fiers et heureux, nous les Rinaldi, les Fernández, les Ribolowski, les Sebban, les Ayache, les Piemontesi, les Van de Kerkof, nous les Bernstein, les Bogossian , les Campana, les Suchodolsky ... d’écouter, les doigts encore douloureux et engourdis par la bataille de boules de neige de la récré, notre maître d'école nous parler de nos ancêtres gaulois qui avaient combattu les armées de César à Alésia et de nos ancêtres Francs qui avaient fait de Clovis leur roi. > > Si tu savais petite Najat, ministre inculte de l’Éducation Nationale, comme c'était bon, pour les petits français de neuf ans que nous étions, de faire mordre la poussière aux Anglais aux côtés de notre ancêtre Bertrand Duguesclin, connétable de France, de chevaucher aux côtés de notre ancêtre Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche. > > Si tu savais prétentieuse Najat, toi qui reconnais ne lire qu' un livre par an mais traite les membres de l'Académie Française de "pseudo z'intellectuels", comme c'était pénible pour nous de souffrir en sonnant du cor avec notre ancêtre Roland le Preux, mortellement blessé à Ronceveaux en assurant les arrières de Charlemagne, comme c'était grisant de partir pour les Croisades avec notre ancêtre Saint Louis, sans oublier les exploits de Charles Martel arrêtant les Arabes à Poitiers... > > Évidemment que nous savions, nous qui avions des noms si difficiles à prononcer ou à écrire, que nos héros n'étaient pas nos ancêtres et que nos ancêtres avaient eu d'autres héros.... > Mais c'était si bon de croire le contraire, rien qu'une heure par semaine. > On était si fiers de faire partie spirituellement de cette Histoire là. > > Penses-tu, inculte, haineuse et revancharde petite Najat, que ton cerveau formé dans les années Mitterand et lessivé depuis trente ans à l'eau de Javel de SOS racisme et de Terra Nova, sera capable un jour de comprendre cela ? >

Posté par issoire63 à 20:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]