11 avril 2014

Le pont de BROOKLYN.......New York. USA

IMG_1573

En 1883, le pont de Brooklyn était le pont suspendu le plus long dau monde. Il fut alors qualifié de " huitième merveille du monde ". Cela n'était pas  le simple résultat d'un matraquage publicitaire et des efforts d'un lobby municipal zélé. Rien, dans New York du dix neuvième siècle, ne suscita plus d'enthousisame, ne symbolisa mieux la destinée manifeste de l'Amérique que ce pont qui, outre ses qualités esthétique, était un véritable miracle de la technologie.

L'immigré allemand John A.Roebling commença à en rêver et à en dessiner les plans en 1857. Devenu le plus fervent défenseur du pont, il fut désigné ingénieur en chef du projet. Roebling savait que la pierre compressée serait le matériau idéal. Il utilisa donc du granit pour les piles qui supportent tout le poids du pont. Roebling avait aussi compris qu'un pont suspendu dont la travée mesure 486 métre s'écroulait si son tablier et ses étais étaient constitués de fer. Il lui fallait un matérau présentant une résistance à la traction suffisante pour supporter les contraintes, capable de s'adapter aux différentes pressions exercées sur le pont-une torsion constamment changeante-générées par la circulation sur la chaussée; au cours des premières années, ce problème était exacerbé par le passage des trains et des tramways sur leurs rails.

Il choisit donc l'acier pour les passerelles, les câbles et les étais qui s'ouvrent comme des éventails depuis les tours jusqu'au tablier en contrebas. C'était la première fois que l'on utilisait l'acier dans un projet d'une telle envergure; une décision révolutionnaire, une décennie avant l'adoption de l'acier dans la construction des gratte-ciel.

La prémonition de Roebling porta ses friuts. Conçu bien avant les encombrements des heures de pointe et les camions extrêmement lourds, le pont supporte aujourd'hui, sans broncher, plus de poids que n'aurait pu le rêver l'ingénieur. Fort heureusement, Roebling a suréquipé son pont et selon les ingénieurs actuels, pourvu qu'il soit correctement entretenu, son impressionnante et majectueuse présence devrait durer bien des années encore.

 

img0512

 

img050-1

Posté par issoire63 à 11:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]