Voici la Tour solaire pour les jeux olympiques de 2016...

Le défi était de concevoir une structure verticale située sur l'île de Cotonduba qui en plus de servir de tour d'observation deviendrait aussi le symbole de bienvenue pour les arrivants à Rio soit par la mer ou par les airs une fois qu'elle aura été ville-hôte des jeux olympiques de 2016.

                Conçue par le cabinet RAFAA dont le siège social est à Zurich en Suisse, on la nomme "Soar City Tower", cette structure a été choisie en réponse à la proposition initiale et, elle possède le potentiel de générer de l'énergie suffisante non seulement pour la cité olympique, mais aussi pour une partie de la ville même de Rio.

               Sa conception fait en sorte qu'elle emmagasine l'énergie solaire pendant le jour grâce à des panneaux situés au niveau du sol, pendant que l'énergie en excédent ainsi produite est canalisée pour pomper l'eau de la mer à l'intérieur de la tour donnant l'effet d'une chute d'eau à l'extérieur.

              Cette eau est simultanément réutilisée par des turbines qui ont pour but de produire l'énergie pendant la nuit.

              Ces caractéristiques lui confèrent l'épithète de tour génératrice ce qui se veut une continuité de quelques résolutions prises durant le Sommet de la Terre des Nations-Unies de 1992 ayant eu lieu également à Rio et continue à promouvoir l'utilisation des ressources naturelles en matière d'énergie parmi ces habitants.

             La tour possède également un amphithéâtre, un auditorium, une cafétéria et des boutiques accessibles au rez de chaussée d'ou peut prendre un ascenseur qui conduit aux divers observatoires ainsi qu'à une plate-forme rétractable pour la pratique du bungee.

            Au sommet de la tour, il sera possible d'apprécier le paysage tout autour de l'île où elle sera érigée et sa chute d'eau deviendra un point de référence des jeux de 2016 et de la ville de Rio de Janeiro.