Monument_gergovie_frLe plateau de Gergovie est situé à 744 mètres d'altitude à 10 km au sud de Clermont-Ferrand. Le plateau offre un excellent panomara sur la chaîne des Puys, Clermont-Ferrand, la plaine de Sarliève avec le Zénith d'Auvergne et le Puy de Sancy (massif volcanique des monts Dore), point culminant de l'Auvergne avec 1886 mètres.

Le plateau de Gergovie (plateau de Merdogne) est issu du volcanisme de la Limagne actif entre 20 et 12 millions d'années (Miocène) contemporain de celui du massif du Forez mais plus ancien que celui des monts Dore (Plio-quaternaire) de la chaîne des Puys (Quaternaire).

La phase volcanique de la Limagne qui concerne l'essentiel du paysage actuel du plateau est appelée par les géologues "Génération Limagne". A Gergovie, deux coulées de basanites se superposent, datées respectivement de 16 et 19 millions d'années et, reposant sur des marnes, calcaires et argiles remplissant un ancien cratère (maar). Les basaltes de Gergovie ne viennent pas du volcan le plus proche-le puy Giroux. Un premier (maar) s'est mis en place à travers les sédiments de la Limagne, il en reste des dykes et des sills visible sur la bordure occidentale du plateau à la hauteur du Puy Marlou. Le cratère a été comblé et second maar s'est mis en place, comblé à son tour.

Ce plateau correspond à une inversion de relief due à la mise en élévation d'une coulée de lave basaltique initialement épanchée dans une vallée. Il s'agit d'érosion différentielle: les matériaux les moins résistant ont été dégagés par l'érosion. La mise en relief de cette portion du plateau tient à la protection de l'érosion ultérieure par une carapace basaltique. Les talwegs qui étaient des points bas du paysage se retrouvent être  les points hauts de la région. Les coulées initiales sont morcelées par l'érosion et contituent des paysages de buttes à sommets plat-mesa- qui existent dans différents types de contextes climatiques. Il existe en Limagne, plusieurs tables basaltiques en lanières dégagées à la suite d'un déblaiement plio-quaternaire, le plateau de Lachaud-Chaturgue, les côtes de Clermont, de Chateaugay, la montagne de la Serre sont d'autre exemples de relief inversés.

Un monument commémoratif (en pirre de Volvic), dû à Jean Teillard, fût édifié par souscription publique sur le site présumé de l'oppidum en 1903 en bordure de plateau. En 1942, on apporta "dans son socle des particules de terre en provenance de toutes les provinces et de l'Empire Français".

Une stèle commémorative de la visite de Napoléon trois le 9 juillet 1862, fut élevée le 27 juillet 1862 en bordure du plateau et non loin du monument. Arrachée et mutilée à coup de pioche aprés la chute de l'Empire, elle fut remise en place le 2 mai 1934.

Le plateau de Gergovie dispose d'un restaurant,"La Hutte Gauloise", et d'un lieu d'exposition permanent, "La Maison de Gergovie".