sentiers_des_muletiers_en_1872152

Avec l'arrivée de visiteurs venus de la ville,toute une économie se met en place au du Puy de Dôme.On construit les premières auberges,des photographes et des guides proposent leurs services aux excursionnistes,on loue des ânes pour faire l'ascension....Des petits métiers apparaissent,exercés par des paysans des environs qui profitent des circonstances.Si certains se contente de solliciter la générosité,chapeau bas et main tendue,d'autres proposent la pose des sabots en bois sur les freins des voitures pour leur éviter de chauffer à la descente;on raconte que moyennant une mise de vingt sous,un habitant d'Allagnat tentait les parieurs avec un jeu de petits chevaux entièrement construit par ses soins. Comme beaucoup d'autres sites,le Puy de Dôme entrait de plein-pied dans l'ère du tourisme,phénomène de société qui,sous l'effet de la révolution des transports,ne devait plus cesser de s'amplifier jusqu'à nos jours.